Festa della Bruna

Char triomphal - photo Cicciodylan
Procession - photo Stiphy

Avec la procession dite «des bergers», agrémentée du tintement des cloches de la cathédrale et la détonation fracassante des feux pyrotechniques, commence à Matera le 2 juillet de chaque année, la fête en l’honneur de la Sainte Protectrice Maria Santissima della Bruna. La procession re-propose une ancienne coutume de dévotion réservée aux bergers qui ne pouvaient participer à la fête, vaquant à leurs troupeaux, et se déroule le long d’un parcours d’environ 10 km à travers les petites rues du centre, les routes d’accès aux Sassi et les nouveaux quartiers, avec une halte à chaque édicule religieuse et sur les esplanades des églises. Le tableau de la Madonna della Bruna, accompagné de dévots, est alors honorée par des feux pyrotechniques et les sons rythmés de la musique. À midi, la statue de la Madone avec l’Enfant, escortée par des dizaines de cavaliers en costumes, est amenée dans le quartier populaire de Piccianello où se trouve le char triomphal,entièrement réalisé en papier-mâché par des maîtres experts en la matière originaires de Matera, chaque année selon un thème biblique différent, et gardé dans un entrepôt à proximité de l’église de l’Annonciation. La tradition veut qu’à ce moment précis, l’on narre la légende du prodige. C’est à partir de là qu’à 18h00 environ, le char commence à défiler, tiré par huit mulets parés de fleurs et précédé par les cavaliers, les évêques et le clergé, tout ceci sous les illuminations colorées des rues en l’occasion. Arrivé à Piazza Duomo, le char effectue trois tours et, après avoir laissé la statue de la Madone avec l’Enfant à la cathédrale, il reprend sa route en direction du centre ville où il sera assailli puis démembré par la foule qui considère les morceaux du char en papier-mâché comme étant des reliques protectrices pour l’année entière, jusqu’à la prochaine fête et la construction du nouveau char triomphal.

Torna Sopra