Couvent de l'Annonciation

L’imposant palais qui délimite la place Vittorio Veneto sur le côté ouest est l’ancien couvent de l’Annonciation, achevé en 1748 comme nouveau siège des sœurs claustrales dominicaines. Sa construction se fit peu après la « porte majeure » appelée aussi « della Bruna » (de la Brune), démolie en 1820, dans le quartier « Fontana della Torre » (fontaine de la tour) où les sœurs possédaient un potager.
Le projet originel, réalisé en 1734 par Vito Valentino di Bitonto, fut accomplit par Mauro Manieri di Nardò, architecte très actif spécialisé dans le baroque de Lecce.
La façade du palais se développe sur deux ordres et est rythmée par une série de bandeaux et d’arcades, la dernière montrant le fond du ciel, et cachent une toiture en terrasse qui abrite un café à partir duquel nous pouvons profiter d’une vue à couper le souffle qui s’étend de la place et ses hypogés aux Sassi et dans le fond, le haut plateau de la Murgia.
Le gros arc central cache une église, jamais officiée, projeté en 1844 par l’ingénieur De Giorgi en style néoclassique, utilisée au début comme lieu de réunions et actuellement comme cinéma, et au sein de laquelle de majestueuses colonnes en pierre blanche sont encore visibles.
La construction fut utilisée comme couvent jusqu’en 1809, année de la suppression des ordres monastiques, puis devint le siège du tribunal, du Bureau de l’Enregistrement et du Fisc mais encore le siège d’écoles élémentaires et de collèges. Le palais a récemment été restauré pour devenir l’actuel siège de la bibliothèque provinciale, dédiée à Tommaso Stigliano, poète de Matera du XVIIème siècle, qui détient 250 000 volumes, parmi lesquels de précieux manuscrits, des incunables, des parchemins et des livres édités au XVIème siècle mais aussi une Médiathèque équipée de technologies d’avant-garde.