Musée National Domenico Ridola

Le musée se situe dans le complexe voulu par l’archevêque de Matera Antonio del Ryos Culminarez entre 1668 et 1702 et appelé « maisons neuves » qui devait comprendre, en outre d’autres structures et l’église Sainte Claire, un hôpital destiné aux soins des infirmes et qui, en 1696, fut destiné au siège de la Regia Udienza. En effet, les fonds destinés au soutien de l’église ne suffisaient pas à couvrir les dépenses. En 1707, sur la requête des capucins de l’ordre de sainte claire, on y institua  un couvent dédié à la même sainte et on commença ainsi les interventions d’agrandissement de l’ex-hôpital. En parallèle, l’église fut enrichit de précieux objets liturgiques et de stucs dorés. Malgré la suppression des ordres religieux, le couvent fut utilisé par les sœurs jusqu’au début du XXème siècle comme lieu de retrait spirituel.
Actuellement, l’édifice abrite le siège du musée institué en 1911 et dédié au grand médecin et archéologue sénateur Domenico Ridola qui fit don à l’Etat de ses précieuses collections de pièces archéologiques et abrite, en majeure partie, des pièces de l’ère paléolithique, néolithique (Ridola découvrit en effet des villages en tranchées remontants à cette période) et de l’age de fer et de bronze. En outre, de riche trousseaux tombals et des matériels provenant de sanctuaires et d’anciens centres habités et disloqués sur les hauteurs de Matera y sont exposés, témoignages de l’ancienne civilisation de la grande grèce. Le musée se compose de sept salles d’exposition sur un total de 2400 m2.