Ostuni & Itria Valley

Connue sous l’appellation de ville blanche, en raison de la couleur aveuglante de ses habitations blanchies à la chaux, Ostuni est une ville dont l’ancien centre est retranché sur une colline abrupte et qui apparaît comme une nativité féerique aux yeux des visiteurs. Habitée depuis le Paléolithique, elle garde beaucoup de traces des anciennes civilisations des Messapiens et des Iapyges (avec, en outre, la présence du musée des civilisations préclassiques) mais surtout, des restes de la domination aragonaise, évidents dans le plan ellipsoïdal de l’ancien quartier “Terra” et au niveau du mur d’enceinte défensif muni de tourelles. En dehors du vieux faubourg, il est possible de visiter une série de structures rurales telles que des moulins à huile datant du Moyen-Âge et taillés dans la roche et de vieilles fermes, construites au beau milieu des oliveraies séculaires qui s’étendent sur les sept kilomètres de plaine qui séparent la ville de la mer. À voir, la Cathédrale gothique et romane dell’Assunta, qui se distingue sur l’ancien faubourg resplendissant en raison de la couleur chaude de la pierre locale dans laquelle elle fut réalisée. La Vallée d’Itria est une localité des Pouilles qui s’étend entre les communes de Cisternino, Alberobello, Ceglie Messapica, Martina Franca, Locorotondo et Ostuni et se compose de collines d’une campagne fertile, divisée en petits lots d’oliviers, potagers et vignes par d’élégants murets en pierre sèche et ponctuée de caractéristiques trulli blancs. Carrefour de flux migratoires, de rencontres et de disputes entre les différentes civilisations qui y sont passées, elle offre un paysage unique et la possibilité de visiter différentes structures caractéristiques telles que trulli, fermes fortifiées, d’anciens établissements monastiques basiliens et naturellement les anciens quartiers des communes au milieu desquelles elle s’étend.