Parc National du Pollino

Institué en 1990, le parc s’étend sur plus de 200.000 hectares et comprend, en ce qui concerne le territoire lucanien, la masse montagneuse du Pollino et le Mont Alpi et, en Calabre, les monts de l’Orsomarso. L’aire du parc compte 56 municipalités dans les provinces de Potenza, Matera et Cosenza et où il est possible d’y visiter différents monuments et pièces archéologiques, des ruines de châteaux, sanctuaires, églises et chapelles basiliennes mais aussi des îlots linguistiques d’origine albanaise. Les différentes localités du parc sont particulièrement riches en traditions, costumes et plats typiques. L’une des excursions typiques du parc concerne le mont La Spina où se trouvent les fameux pins loriqués qui se mêlent aux hêtres. Des troupeaux de bovins sont menés à paître sur les étendues immenses du parc par les bergers qui, de leurs mains expertes, transforment le lait en un fromage naturel typique du nom de caciocavallo. Le parc offre une nature encore intacte à la base de rites tels que la fête du sapin de Rotonda ou bien la fête de l’antenne de Castelsaraceno, ou encore, les processions d’été des sanctuaires, avec l’exemple de la procession relative à la Madonna del Pollino. L’intensité des traditions sur ces territoires est richement illustrée par la ténacité des peuples albanophones de San Costantino Albanese et San Paolo Albanese qui ont su garder, au cours des siècles d’exil de leur propre patrie, la langue, les coutumes et rites religieux.